Pourquoi un jardin est infesté de moustiques ?

Ils apparaissent aux premiers beaux jours puis, rapidement ils se multiplient et transforment les dîners sur la terrasse en cauchemar. En période chaude, le cycle de vie d’un moustique est de 3 semaines. Une seule femelle peut pondre jusqu’à 3 000 œufs pendant sa vie de 3  semaines !

Où se reproduisent les moustiques ?

Les moustiques ont besoin d’eau pour se reproduire

Les femelles moustiques (veuves donc…) vont rechercher des endroits frais et humides pour déposer leurs œufs. Le long des plantes en bordure d’eau ou directement à la surface de l’eau.

Ce sera toujours une eau stagnante. Les eaux courantes (ruisseaux, rivières…) et les eaux de piscine (trop propres !) n’abritent pas les œufs de moustiques.

Plus il fait chaud et plus le cycle ponte, larve, nymphe, accouplement, piqûre est rapide !

 

Rechercher les points d’eau, flaques, bidons ou cuves ouvertes, seaux d’eau de chantier oubliés, tuyaux d’arrosage qui fuit et qui laisse une flaque, etc…

L’eau stagnante : lieu de reproduction des moustiques

D’où viennent les moustiques ?

Si votre jardin est infesté de moustiques, commencez par inspecter les zones humides chez vous : votre jardin, votre terrasse (regardez sous le plancher… parfois des surprises s’y trouvent)…

Seulement voilà, parfois, tout est parfait chez soi mais il y a quand même des moustiques.
C’est sans compter les déplacements des moustiques.

Certes, ils ont des petites ailes mais ils bougent : jusqu’à 5 km pour les moustiques communs. Difficile dans ce cas d’aller faire le tour de tous les jardins du quartier !

Une consolation pour les moustiques tigres : ils ne se déplacent guère à plus de 100 m de leur zone  de naissance.

Un moustique vole de 1 à 5 km à l’exception des moustiques tigre qui ne se déplacent que sur 300 m.

Comment se reproduisent les moustiques ?

A la sortie de l’hiver, pour peu que les températures augmentent, parfois on s’étonne de voir les premiers moustiques voler et s’approcher de nous alors même que nous voulons nous aussi profiter des premiers rayons de soleil.

Le schéma ci-dessus présente le cycle de reproduction du moustique. Le moustique tigre et les moustiques « commun » ont le même cycle.

Le séjour des larves et des nymphes dans l’eau.
Ni le froid, ni le gel ne détruisent les larves de moustiques. Pendant l’hiver, le cycle est ralenti, mais ne s’arrête pas. Une larve peut survivre plusieurs mois dans une eau froide et se réveiller aux premières hausses de température.
Lorsque le cycle dans l’eau se termine, l’insecte se trouve dans sa forme définitive (l’imago) et sort de l’eau.

Les femelles nourrissent leurs œufs.
La durée de vie des moustiques est courte et les femelles sont avantagées par rapport aux mâles. En effet le mâle vit en moyenne 10 jours dans sa forme adulte, alors que la femelle vit entre 42 et 56 jours.

Pourquoi cette différence ?  La femelle doit nourrir ses œufs après l’accouplement. Certes, elle se nourrit de nectar des fleurs, mais son met favori est le sang. Ce sont elles qui nous piquent. Quand nous écrasons un moustique sur notre bras, c’est tout une famille que nous détruisons !!

Petite anecdote : le moustique préfère le sang du groupe O+. Et si, en plus d’être de ce groupe sanguin, nous consommons beaucoup de sucre, nous attirerons encore plus les piqûres des moustiques car elles adorent ça… le sucre !

 

Pour détruire définitivement tous les moustiques, découvrez la gamme Zéromoustique